#67

27.11.20

Jacques Masson Sodilog Écueils opérationnels à éviter en scale-up pour rester maître à bord

“Parfois, nous jouons presque un rôle de gendarme en rappelant à l’ordre les risques du business à nos clients.”

Jacques Masson, le nouvel invité du Panier, est le CEO de Sodilog, une solution qui propose aux entreprises de gérer leur portefeuille client ainsi que toute la logistique d’achat. L’objectif ? Permettre aux entreprises de se concentrer sur leur produit et rien d’autre ! Business familial créé par son père en 1986, Sodilog aide aujourd’hui plus de 60 marques — dont plusieurs sont passées sur Le Panier — et a réalisé plus de 80 millions de Chiffre d’Affaires. On a forcément beaucoup à en apprendre quand on fait du e-commerce.

“Le B2B permet du volume, de l’exposition et les distributeurs jouent parfois le rôle de vitrines pour les marques.”

Avec Laurent Kretz, fondateur de CosaVostra, ils reviennent sur la genèse de Sodilog qui, originellement, a été pensé pour Carrefour qui a finalement arrêté de travailler avec eux au début des années 2000. Depuis, ils ont repensé leur business modèle et proposent désormais un accompagnement unique à leurs différentes marques. Jacques livre également de nombreux conseils pour les marques e-commerce et notamment :

# N’allez que dans des comptes où vous êtes certains d’être payés par la suite. Oui, l’inverse arrive (trop) fréquemment.

# Vérifiez toujours la solvabilité de votre distributeur.

# Participez à des salons. C’est un bon moyen de rencontrer de nouveaux distributeurs.

# Le B2C c’est bien, mais le B2B aussi… et il ne faut pas le négliger. En moyenne, Jacques recommande d’être sur un ratio de 80% de B2B et 20% de B2C.

# Choisissez bien vos distributeurs ! Des “distributeurs vitrines” comme les Galeries Lafayette peuvent être une bonne plus-value pour votre marque.

# Faites toujours attention aux tarifs des douanes et du transport en amont. Renseignez-vous !

# Evitez de faire des accomptes à vos fournisseurs (oui, oui).

# Définissez votre coefficient de marge avant même de lancer votre produit.

# Restez le “maître à bord” autant que possible. Les levées de fond ne sont pas toujours essentielles (et on a trop tendance à l’oublier).

Si vous appliquez toutes ces règles à la lettre, votre business devrait cartonner !

Ils ont également parlé d’anciens épisodes du Panier :
#12 – Lunii : De 0 à 20 millions d’euros en 3 ans, une belle histoire d’hyper-croissance
#29 – Shapeheart : Youtube, Amazon et influence : la recette pour optimiser son lancement
#31 – Morphée : 500 000 € de vente dans les 2 premiers mois
#33 – Les Mini Mondes : Comment vendre des jouets sur Linkedin ?
#59 Lilie & Koh – Solopreneur : croissance douce et quête de liberté

Pour découvrir tout ça, c’est par ici si vous préférez iTunes, par là si vous préférez Deezer ou encore ici si vous préférez Spotify.
Abonnez-vous également à la newsletter !

Tout savoir sur Sodilog

C’est quoi Sodilog ?

Sodilog est une solution qui propose aux entreprises de gérer leur portefeuille client ainsi que toute la logistique d’achat. Le business familial a été créé en 1986 par le père de Jacques Masson et aidait originellement Carrefour.

A quoi faut-il penser lorsque l’on veut distribuer son produit ?

Lorsque l’on souhaite distribuer son produit, il faut penser aux différents distributeurs avec lesquels on souhaite travailler mais aussi aux tarifs des transports et des taxes douanières.

C’est quoi le coefficient de marge ?

Le coefficient de marge correspond au coefficient que le distributeur applique sur le prix des produits pour pouvoir se rémunérer. Par exemple, pour l’industrie textile, le coefficient de marge est de 2,2.

  • DESIGN & DEV
  • CROISSANCE
  • CONTENU
  • DATA LAB
  • FINANCEMENT
  • CONSEIL
  • DESIGN & DEV
  • CROISSANCE
  • CONTENU
  • DATA LAB
  • FINANCEMENT
  • CONSEIL
  • DESIGN & DEV
  • CROISSANCE
  • CONTENU
Le Panier est soutenu par CosaVostra

Cabinet de conseil et agence digitale qui aide ses clients à innover, à penser différemment et à générer de la croissance grâce au digital. Nous serions ravis d’imaginer votre prochain projet innovant.
On en parle ?